L’offre “cloud” d’Ovh expliquée par Octave

Octave qui officie chez ovh répond à une question intéressante de Gaëtan, en expliquant l’évolution de la gamme de produit Ovh, ainsi que sur les adéquations financières et services de leur clients.

La philosophie d’Ovh semble un tantinet sarcastique sur la concurrence, mais leur approche reste claire et me semble aller dans le bon sens… wait and see.

Ci-dessous la question de Gaëtan ainsi que la réponse d’Octave pour Ovh sur le newsgroup “sd-basic” titré “Cloud késako ?” du 20/01/2010 à 08:02 (ils sont au bureau à 8h il me semble 😉 ) .

La question de Gaëtan :

Pardonnez mon ignorance mais c’est quoi le “cloud” ? Je n’arrives pas a comprendre précisément comment ça marche et a quoi ça sert ? et qu’elle est la différence entre le cloud d’amazon, de google ou d’ovh ?

En tout cas, y’en a du baratin commercial et marketing a propos de ce bousin on dirai le XML à ces débuts ou plus récemment le Web2.0 ???

Quand on voit l’insécurité qui règne sur le grand méchant n’Internet est ce réellement l’avenir de lui confier toutes nos données ? et avec la taxe carbone cela sera – t – il toujours rentable ? 😉

Ovh va gérer mes mails, mes SMS, ma voix sur IP, mon site web, et toutes mes données dans un cloud, est ce qu’Ovh est “Don’t be evilI” certified ?

La réponse d’Octave (Ovh) :

Une question intéressante que je me permet de développer et répondre à tous. La difference avec les offres gratuites est que nos offres sont payantes. Notre métier est de fournir les prestations techniques et donc fonctionneles. Des ressources de stockage, des ressources de bande passante, des ressources.de CPU, de la RAM, de SQL, du HTTP, des Emails etc.

On n’a pas d’autre métier.que celui qu’on fait. Ovh n’est pas une régie de pub. Ovh ne vend pas de livres.

Ovh fait pas d’autre métier que celui qu’on vend et on vend les ressources de.nos datacentres, de nos usines que nous avons construit “from scratch”. On ne doit pas donc inventer de modèle économique pour trouver de l’argent pour financer.ce qu’on propose. C’est beaucoup plus simple: on facture nos clients pour ces.prestations.

Désolé: pas d’innovation à ce niveau. On est très bas niveau là. C’est vous qui payez ces prestations en achetant une part de ressources de nos.usines. Et Ovh vous fournit ces ressources qui vous servent à stocker et manipuler.vos données et ces données restent à vous.

Nous on ne voit pas ce que vous faites avec vos données, ni même ce que sont vos données et ça ne nous intéresse pas. Ce n’est pas notre métier. Vous devez simplement respecter le contrat et rester dans la limite des ressources qu’on vous loue. Et si vous avez besoins plus, on a le service pour vous mais ça coûte plus cher. C’est tout simple. Notre prestation est purement technique, purement fonctionnel que vous utilisez pour diffuser ce que vous souhaitez à qui vous souhaitez. Pour moi l’équivalent le “don’t be evil” se situe au niveau de capital de l’entreprise. Le système dans lequel je vis ne me conviens pas et à travers le projet Ovh j’essaie de trouver mais surtout prouver que quelque chose d’autre et peut être de mieux peut exister.

Normalement le capital d’une entreprise sert à l’investissement. Cet investissement permet de proposer les services puis de gagner de l’argent. Du coup, le but ultime d’une entreprise devient à jamais gagner de l’argent. Ovh n’a jamais fonctionner de cette manière. On fonctionne à l’inverse: nous vendons de services qui nous permettent d’investir en suite.

C’est à dire qu’on est condamné à vendre sans perdre de l’argent et en se battant tous les jours avec les coûts. Et donc il y a 2 questions qu’on se pose au quotidien: où sont les coûts et quel est le besoins en investissement. Ceci détermine le prix de chaque prestation. Et notre soucis est de préserver l’équilibre “prix = coût + investissement”.

Il doit être intéressant aussi bien pour nos clients que pour Ovh. Pour nos clients au niveau du prix. Pour que nos clients achètent. Pour Ovh au niveau d’investissement. Pour qu’on continue à investir, innover, proposer du nouveau. Vous avez compris, à l’opposé de “toutes” les boites, Ovh ne rémunère pas le capital et donc notre équilibre n’est pas “coût + investissement + dividende = prix”.

Conséquence: on a des prix plus bas ou/et nos investissements sont plus fort ou/et grâce à nos R&D nos coûts de reviens sont plus bas. Et c’est nettement plus socialement utile qu’un simple “gagner de l’argen”t. En 10 ans d’existence d’Ovh et par le simple fait que ce projet est devenu majeur dans le paysage Européen, on peut dire que ça donne des résultats très encouragent et ceci nous motive à continuer.

Est-ce qu’on arrivera à bouger tous nos concurrents mondiaux qui resteront sur l’ancien modèle “gagner de l’argent” ou on les obligera de passer sur notre modèle ou trouver un modèle encore mieux ?

L’avenir nous dira …
Ovh n’a que 10 ans … En tout cas, le modèle purement financière, tout le monde l’a bien vu, mène à rien …

Pour revenir sur le Cloud:
————————–
On n’a jamais rien inventé de mieux qu’un serveur dédié. 1 client / serveur. Les ressources dédiés. Une gamme de produits large. Pas de limite en nombre de serveurs. Plein d’options.

2 problèmes:

  • n°1 même si Ovh a mis en place les distributions 1 clic, ce qui a permit de passer le cap à plein plein de clients (et à nous d’arriver à 70’000 serveurs loués), on a plein de clients qui ne veulent pas sauter le pas, car ils ne veulent pas avoir cette responsabilité là en plus. Ils préfèrent les solutions “mutualisés” où ils ont rien à faire.
  • n°2 le prix d’un serveur dédié démarre à 30/50euro. C’est pas cher pour un serveur dédié. mais c’est quand même 30/50euro. Avec le RPS c’est 10euro et on a bien vu que ça avait un certain écho chez pas mal des clients même si les ressources de disques ne sont pas dédiées, mais mutualisées.

Ce qu’on appelle “Cloud” chez Ovh, c’est :

  • les offres VPS (vous avez le root du serveur et vous pouvez installer la distribution de votre choix)
  • avec la possibilités de moduler les ressources utilisés dans le temps ainsi que le temps d’utilisation de ces ressources ou/et du VPS/VM
  • tournant sur un nuage mutualisé (miniCloud ou coreCloud) ou dédié (myCloud)

Donc on résoud le problème n°1 à savoir l’administration de l’infra car c’est Ovh qui gère le tout.

Rien de révolutionnaire. Un concurrent le fait depuis 7-8ans. Et on résoud le problème n°2 car on démarre à 2euro HT/mois. Et là c’est une nouveauté. Le prix très très bas par rapport à nos concurrents. “rien de révolutionnaire”, Ovh le fait déjà depuis 2-3 ans … mais pour les pros, ceux qui savent administrer un serveur dédié.

“cloud” est donc pour nous un moyen de vous amener vers quelque chose qui a fait le succès d’Ovh à savoir le serveur dédié. Ça a fait le succès car techniquement on a rien trouvé mieux pour les projets que vous avez.

Mais avec le miniCloud vous allez pouvoir démarrer dans un OS/distrib dédié à 2Euro HT/mois puis si besoins se présente augmenter les ressources que vous avez besoins. A 15-20euro HT/mois, vous aller trouver que migrer en coreCloud est plus intéressant que rester en miniCloud.

Vous allez le faire en 1 clic et vous allez passer en coreCloud à 10-15euro au lieu de 15-20euro en miniCloud. Puis le besoins se présente vous allez augmenter les ressources jusqu’à 60-70euro. à 60-70euro vous allez trouver myCloud plus intéressant et vous allez basculer à 50euro HT/mois.

Bingo ! Là vous êtes dans un environnement dédié. On y est 🙂 Vous êtes arrivés à l’étape ultime: dédié, mais dans un environnement qui résoud toujours le problème n°1. Lorsque je parle de prix, si vous voulez comparer à nos concurrents d’aujourd’hui pour chaque chiffre il faut faire minimum x2 à x6 (surtout au niveau de myCloud).

C’est à dire que l’équivalent de miniCloud est à environ x4 x5 x6 ailleurs, l’équivalent de coreCloud à x2 x3 x4, myCloud x2 x3 x4 x5 x6 … x10 là on n’a pas de limite, car si on compare un MG à 150euro HT/mois à un VPS n’importe quoi c’est x3 ou x4. Des sacrés économies à l’horizon …

Maintenant so on prend 4 VM à 2euro HT/mois et on ajoute un load balancing hard de ces 4 VM … personne ne propose rien à ce niveau là … pareil au niveau de stockage souple au niveau de NAS/SAN Storage managed… mais je pense que la vraie différence viendra de VPN, car beaucoup de boites (en tout genre) voudront relier leur myCloud chez Ovh aux infra qu’ils ont déjà et pourront ainsi “augmenter la taille de leur nuage existant” avec une souplesse, une rapidité et facilité folle.

Tout ceci on propose déjà (ou c’est en cours de préparation) au niveau de serveurs dédiés. Le “Cloud” et le “Mutu” sont 2 manières de mutualiser ces offres qu’Ovh propose en serveur dédié.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes